fbpx

10 choses à ne surtout pas oublier en partant en road trip moto

Avec la fin du déconfinement et les vacances à l’étranger qui seront probablement rendues difficiles en cette année 2020, bon nombre de motards auront probablement l’idée de partir en voyage avec leur moto pour la première fois. Il faut avouer que c’est une excellente idée tant notre pays regorge de paysages et de routes extraordinaires. Cependant, quand on voyage à moto, on a vite fait d’oublier certaines choses qui peuvent rendre le voyage moins confortable. Voyons ici 10 choses à ne pas oublier avant de prendre la route pour les vacances en bécane :

Avoir une assurance à jour !

Ne rigolez pas, cela parait tellement évident que parfois avoir une assurance moto à jour est oublié. Une fois les vérifications faites, n’oubliez pas de coller la vignette carrée sur votre moto, à un endroit si possible qui ne soit pas trop disgracieux :

  • Derrière un té de fourche
  • Derrière une bulle
  • Ou attaché avec un petit support spécial pour vignette d’assurance
Un porte vignette pour l'assurance moto

Un porte vignette petit et discret vous permet d’être en règle sans dégrader votre moto.

Avoir des pneus en bon état

Encore une fois, nous sommes dans les basiques mais partir avec des gommards neufs vous permet de ne pas vous préoccuper de vos pneus tout au long du trajet.

Le voyage à moto peut parfois être éprouvant, on peut rencontrer des situations de route difficile et notre principale préoccupation est de nous concentrer sur notre pilotage, pas de serrer les fesses à chaque goutte de pluie car on roule avec des pneus à la corde.

Par ailleurs, remplacer ses pneus au moment que l’on choisit revient toujours moins cher que de devoir les changer au dernier moment dans le premier bouclard disponible venu.

Toujours au rayon des pneus, pensez à une petite bombe anti-crevaison. Elle pourra vous permettre de continuer à rouler en cas de pépin.

Avoir des vêtements de pluie accessibles

Pour beaucoup d’entre nous, rouler sous la pluie est une tannée. Et quand on roule au milieu des montagnes, il n’est pas rare de se retrouver trempés en moins de 5 minutes.

C’est pourquoi dans votre organisation de bagages, vous devez penser à mettre vos affaires de pluie super facilement accessibles. Déjà quand il commence à pleuvoir, c’est pénible, mais si en plus il faut aller fouiller dans ses affaires pour trouver votre combinaison, vous m’en direz des nouvelles…

Favorisez donc, selon vos bagages, un endroit où vous puissiez atteindre vos affaires de pluie dès l’ouverture.

Une route mouillée en montagne

Quand la pluie arrive, vous devez compter sur de bons pneus et des affaires de pluie facilement accessibles.

Avoir des sacs poubelles !

Le sac poubelle est un excellent ami du motard voyageur. Ce dernier est un outil multifonction absolument fantastique qui pourra vous servir à :

  • Jeter vos déchets si vous mangez sur le bord de la route !
  • Entourer vos sacs contenant vos affaires si vous avez des valises en tissus. Les sacs poubelles permettent de rajouter une dose d’étanchéité et de ne pas avoir ses affaires trempées.
  • En cas de très fortes pluies continues, si vos bottes ne sont pas étanches, les sacs poubelles vous permettront de faire des sur-bottes et de voyager au sec.
  • Vous pourrez créer des manchons sur votre roadster (par exemple) pour protéger vos gants de la pluie et du froid.
  • Vous permet d’y ranger votre linge sale ou mouillé.

Avoir du ruban adhésif

Le ruban adhésif est le petit frère du sac poubelle. Véritable outil multifonction lui aussi, il vous permettra de réparer en urgence une multitude de choses.

  • Fixer un carénage qui ne tient pas bien car une vis est partie
  • Colmater un bagage en tissu qui a fondu lors d’une chute
  • Fixer un sac poubelle à ses pieds en l’attachant à ses chevilles pour ne pas qu’il vole de partout.
  • Maintenir la poignée de frein avant bloquée lors d’un voyage dans un ferry.
  • Etc…

Vous l’avez compris, le ruban adhésif vous permet de continuer le voyage en cas de pépins et pourra vous dépanner dans des tonnes de situations.

Avoir de la graisse pour chaîne et un peu d’huile

Les voyages à moto mettent à mal la mécanique qui est sollicitée toute la journée dans des conditions de route et météo diverses. Il n’est pas rare que sa moto que l’on adore bichonner se retrouve littéralement pourrie après deux heures d’autoroute sous la pluie, avoir franchi un col enneigé ou une route boueuse.

Pour ceux d’entre nous qui ont une chaîne, vous devrez veiller à ce que cette dernière soit toujours lubrifiée. Pensez donc à acheter une petite bombe de graisse avant de partir. Cela ne prend pas de place dans les bagages et vous permettra, si vous passez la moto au karcher au cours de votre voyage, de pouvoir la lubrifier de nouveau.

Une chaîne de moto très sale

La chaîne fait parti des éléments qui se dégradent fortement lors d’une utilisation intensive en road-trip. Prenez en soin.

Du fait de l’utilisation intense de votre machine et si votre moto mange un peu d’huile (coucou les KTM 990 !), pensez également à prendre un petit bidon qui vous permettra de faire l’appoint régulièrement. Un moteur sans huile est un moteur qui casse. Pensez-y !

Avoir des lingettes

Ceux qui n’ont jamais traversé les longues lignes droites de Camargue ne peuvent pas comprendre ! Votre casque va littéralement en prendre plein la visière et il arrive qu’au milieu de rien, vous vous retrouviez avec une visibilité très mauvaise et le besoin de passer un coup de propre.

Avoir des petites lingettes permet de nettoyer visière et casque très rapidement. Embarquez aussi un chiffon microfibre qui pourra vous servir pour la visière et les carénages de votre moto après un passage au jet ou au karcher.

Sinon, il reste le système D : des mouchoirs, un bon crachat et c’est parti… Moins classe, mais efficace si les insectes sont encore frais !

A noter que vous pourrez aussi vous en servir pour nettoyer une bulle !

Avoir un filet araignée

Au même titre que le sac poubelle et le ruban adhésif, le filet araignée est un ami auquel on ne s’attend pas.

La situation est la suivante : le premier jour de votre road trip, vos affaires sont pliées au carré. Les bagages sont bien compressés et ordonnés, chaque affaire à sa place.

Après deux jours une bombe atomique a explosé dans votre valise et il devient plus difficile de tout fermer correctement ! C’est là où le filet araignée rentre dans le jeu. Véritable couteau suisse de l’emport en moto vous pourrez vous en servir pour :

  • Fixer le trop plein de bagage que vous n’arrivez plus à ranger !
  • Maintenir une ou des bouteilles d’eau
  • Maintenir votre casse-croûte du midi sans qu’il soit ratatiné dans vos valises.
  • Rapporter des souvenirs par-dessus vos bagages pleins à craquer.
  • Maintenir un bagage dont la fixation n’est pas super stable.

Bref, un must !

bagages fixés avec un filet araignée sur un fazer 600

Le filet araignée dans son usage extrême ! Crédit image Motoconnect

Avoir des tendeurs

Les tendeurs sont le cousin du filet araignée. Vous ne pouvez pas savoir le nombre de fois qu’ils ont trouvé une utilité lors de mes road-trips.

Avec des tendeurs, vous allez pouvoir répondre à une multitude de problématiques comme :

  • Plaquer des bagages/objets sur votre moto
  • Sécuriser l’accroche de votre moto dans un ferry

Bons marchés et ne prenant pas de place, emportez avec vous deux tendeurs si possibles de couleur vive.

Avoir une petite batterie portable

A défaut d’avoir une prise allume cigare sur votre moto, une petite batterie portable pourra vous servir à charger, à tout moment de la journée, votre téléphone, votre GPS ou bien encore votre intercom.

Elle pourra également, en cas de besoin, alimenter votre GPS en secours. Il existe aujourd’hui une multitude de petites batteries ne prenant pas de place ni de poids dans les bagages. En avoir une, vous permettra donc de palier aux soucis de rechargement de nos nombreux appareils électriques qui font aujourd’hui partie du voyage.

Cet article se termine et j’espère qu’il a pu être pratique. Si vous le trouvez pertinent, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux ou à vos amis motards. Bonne route à tous !