fbpx

Cardo Freecom 4+ : test complet et avis

Le Cardo Freecom 4+ est un intercom moto de moyen de gamme qui signe le renouveau des produits Cardo pour 2019. Il vient succéder au Freecom 4 et apporte son lot de nouveautés que nous allons détailler dans ce test. On notera l’arrivée des nouvelles oreilles JBL qui promettent un son de top qualité. Etant en déplacement pour un congrès à Genève, j’en ai profité pour commander ce nouvel intercom. Voici le test détaillé.

LE CONTENU DE LA BOITE

A la réception de la boite, on s’étonne du petit package. A l’intérieur, on y trouve néanmoins l’essentiel :

  • Manuel utilisateur multilingue et Français.
  • 1x Intercom moto bluetooth Cardo Freecom 4+
  • 1x Paire d’oreillettes JBL 45mm
  • 1x Autocollant Cardo
  • 1x Fixation universelle à glisser sur le côté du casque
  • 1x Fixation adhésive 3m si la fixation universelle ne convient pas à votre casque
  • 2x Fixations adhésives 3m rectangulaires pour le micro
  • 2x Fixations adhésives 3m carrées pour les oreillettes
  • 1x Microphone avec tige rigide et bonnette pour casque jet/modulable
  • 1x Microphone avec tige souple pour casque intégral.
  • 2x Petites lingettes alcoolisées pour nettoyer votre casque avant la pose.
  • 1x Câble USB (sans prise) pour le recharger
  • Poids : 35 grammes

Le contenu de la boite du Cardo Freecom 4+

Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez télécharger le manuel utilisateur du Freecom 4+ en Français ici.

Cardo Freecom 4 vs 4+

Qu’est-ce qui différencie un Freecom 4 d’un Freecom 4+ ? Voici un récapitulatif rapide :

  • Nouveau design avec ajout d’une molette latérale
  • Commandes vocales “Natural Speak”
  • Nouvelles oreillettes JBL 45mm
  • Possibilité de recharger l’intercom en roulant

INSTALLATION DE L’INTERCOM Cardo Freecom 4 Plus :

L’installation du Freecom 4+ ne présente pas de difficulté majeure. Le système de fixation universelle se glisse parfaitement sur le côté de mon Shoei GT Air. La longueur de tous les câbles (micro / oreillettes) est largement suffisante. Il suffira de cacher le trop plein à l’intérieur du casque. Je note que les nouvelles oreillettes JBL remplissent complètement l’espace dédié dans le casque.

Un casque Shoei GT Air avec un intercom moto bluetooth Cardo Freecom 4+

Fin et accessible, le nouveau design du Freecom 4+ s’intègre parfaitement au casque.

Le pairage entre intercoms est facile. Cependant le manuel papier, dont les images peuvent parfois manquer de clarté, peut être déroutant.

Par exemple, la manipulation, pour appairer en bluetooth le téléphone, puis le GPS, n’est vraiment pas bien décrite. De mon côté, j’ai du consulter la version PDF complète (disponible supra) pour réussir le jumelage ! Comme tous les appareils de chez Cardo, il dispose d’un canal bluetooth universel pour le connecter avec des intercoms de n’importe quelle marque.

ERGONOMIE DE L’INTERCOM Cardo Freecom 4+:

S’il y a bien un gros point fort avec ce Freecom 4+, c’est l’ergonomie de l’intercom. On sent vraiment que l’appareil a été pensé pour être utilisé avec des gants. Le contrôle du Freecom 4+, que ce soit avec les boutons ou depuis les commandes vocales, est remarquable.

Cardo Freecom 4+ le nouvel intercom moto bluetooth de chez Cardo

L’ergonomie est vraiment excellente. La molette permet de faire varier le volume sonore en un éclair.

Cet appareil possède 3 boutons et une molette. La combinaison de ces boutons permet d’accéder à différentes fonctions. En voici quelques exemples :

  • Play + Téléphone pendant une seconde : On allume/éteint l’intercom.
  • Décrocher un appel téléphonique : on appuie 1 fois sur n’importe quel bouton.
  • Rejeter un appel téléphonique : on appuie 2 fois sur n’importe quel bouton.
  • La molette permet entre autre de modifier le volume sonore à la volée. Super pratique.

La manipulation des boutons avec des gants est aisée pour 2 raisons :

  1. Il y a relativement peu de boutons et tous sont accessibles facilement
  2. Au-dessus de chaque bouton se trouve une excroissance en plastique. Avec vos gants, vous sentez parfaitement cette excroissance et vous avez la certitude que vous appuyez au bon endroit.

Commandes vocales :

Si malgré tout vous n’êtes pas à l’aise avec la manipulation de l’intercom en roulant, vous avez la possibilité d’interroger le Freecom 4+ avec les commandes vocales. Pour ce faire rien de plus simple : un petit “Hey Cardo”, suivi de votre instruction et c’est parti.

On peut pèle-mêle répondre à un appel, connaître le niveau de batterie de l’unité, lancer la radio ou la musique etc…

La sensibilité de la commande vocale peut être réglée au préalable sur le site de Cardo, quand l’intercom est branché à votre ordinateur. De mon côté, j’ai laissé le réglage usine et il est satisfaisant. J’ai rencontré parfois quelques couacs pour éteindre la radio, mais c’était sur l’autoroute alors que le volume sonore dans le casque est élevé.

Dimensions, étanchéité

On continue au rayon des bons points avec la connexion  du micro par USB qui se situe au dessous de l’intercom. La prise USB est protégée par un cache en plastique garantissant une bonne résistance aux intempéries. En revenant de Suisse, j’ai d’ailleurs pris la rince par intermittence pendant quelques heures et cela n’a posé aucun problème au Freecom 4+. Cette prise permet également la recharge du module en roulant mais j’y reviendrai un peu plus loin dans ce test.

Ce nouvel intercom est vraiment fin, compact et très léger. On sent que Cardo a fait un gros travail pour miniaturiser son appareil sans pour autant renier sur la qualité du produit. Les plastiques sont du plus bel effet et vous ne le sentez nullement sur le côté du casque.

PERFORMANCES DU Freecom 4+:

Le Cardo Freecom 4+ est conçu pour permettre à 4 motards maximum de communiquer. Cet appareil n’inclut pas la technologie DMC de réseau maillé. La distance de communication et le nombre de motards sont donc les 2 critères différenciant par rapport aux appareils haut de gamme.

Cela étant dit, il intègre tout de même un grand nombre de fonctionnalités haut de gamme dont notamment une technologie Full Duplex 4 voies. Vous pouvez donc écouter plusieurs flux audio simultanés et même les partager. Ainsi, vous avez la possibilité, par exemple, de partager la musique de votre téléphone avec votre passager, en même temps que vous conversez et que le GPS donne ses instructions.

A ce propos, pour que tout cela ne devienne pas un enfer, la priorité est donnée aux instructions du GPS. La voix de votre passager est réduite le temps que le GPS vous indique la prochaine direction, puis, le volume de votre passager revient à la normale.

Concernant la distance de communication de moto à moto, nous avons réussi a communiquer jusqu’à 800/900 mètres ce qui est une excellente performance.

La qualité audio des oreillettes JBL 45mm  parlons-en : elle est remarquable. C’est un vrai bond en avant et force est d’admettre que le mariage Cardo/JBL est réussi. Sur autoroute, avec la bulle, j’ai pu entendre distinctement la musique ou les instructions du GPS à 160km/h.

Une paire d'écouteurs Cardo/JBL 45mm livrés avec le Freecom 4+

Conversation comme musique : les oreillettes JBL font des merveilles.

A ce propos, pour que cela soit possible je vous invite fortement à rouler avec des bouchons d’oreilles. A ces vitesses le volume sonore dans un casque est très élevé et si on le combine aux écouteurs qui hurlent, cela peut être franchement désagréable. Les bouchons d’oreilles permettent donc de diminuer le volume sonore global et la puissance des écouteurs JBL font le reste.

Si on roule à des vitesses plus “normales” entre 90 et 110km/h, la qualité audio est vraiment très bonne. La discussion avec le passager est limpide et la musique du téléphone passe sans problème. Même si vous avez une moto sans bulle type roadster, le Freecom 4+ fera des merveilles. Le Freecom 4+ offre, comme son prédécesseur, la possibilité de partager sa musique ou un appel téléphonique.

On regrette juste qu’une commande audio n’est pas été conçue pour cette fonction. En effet, pour pouvoir activer le partage de la musique, on doit appuyer 2 secondes sur le bouton intercom. Mais pour partager un appel téléphonique, une courte pression sur ce même bouton est suffisante. Autant dire qu’il faudra mémoriser ces manipulations sous peine de ne jamais s’en servir !

Tant que nous sommes dans la musique, j’ai également testé la fonction radio FM. Elle est correcte mais on est loin de l’autoradio d’une voiture ! Ça grésille quand même fréquemment. A réserver donc aux personnes qui font principalement les trajets du quotidien et qui veulent tromper l’ennui. Pour rappel, on peut pré-programmer 6 stations en connectant l’intercom à l’ordinateur. Ensuite, pour changer de station, on peut utiliser la fonction vocale qui fonctionne très bien.

AUTONOMIE

L’autonomie est vraiment excellente. Le Freecom 4+ tient sans aucun problème tout un week-end de moto à converser. Donné pour 13 heures d’autonomie en conversation d’intercom à intercom, on doit être assez proche de ces données usine. Une fonction vraiment sympa est d’interroger l’intercom sur son niveau de batterie avec la fonction vocale. Il suffit d’un simple “Hey Cardo, niveau batterie” pour que l’intercom vous fasse son rapport !

Aussi, une fois que l’intercom est connecté à votre smartphone via le bluetooth, une notification en haut de l’écran de votre smartphone indique le niveau général de batterie du Freecom4+. Pratique !

Recharge de l’intercom en roulant :

Pour les plus distraits d’entre vous, vous serez heureux d’apprendre que le Cardo Freecom 4+ peut se recharger en roulant. Pour cela, il suffit d’utiliser le câble USB que vous pouvez relier au choix à une powerbank ou sur la prise USB de votre moto. La manipulation est simple :

  1. On branche le câble USB de recharge connecté à votre source de batterie.
  2. On allume l’intercom.
  3. Ce dernier sera opérationnel en même temps qu’il se recharge.

CONCLUSION

Vous pourrez trouver les variantes Solo et Duo du Freecom 4+ sur Amazon en cliquant sur les boutons ci-après:

LA NOTE FINALE

Intercom Cardo Freecom 4+
  • Ergonomie
  • Installation
  • Performance
  • Autonomie
  • Prix
4.3

Résumé

Le Cardo Freecom 4+ est indubitablement un excellent intercom. Son ergonomie est remarquable. Les commandes vocales fonctionnent plutôt bien. L’autonomie est très bonne et la qualité audio a fait un sérieux bond en avant. Alors, quels défauts lui trouver ?

Principalement son prix et le type de motard visé : Onéreux à l’achat, le Freecom 4+ sera un excellent investissement pour peu que l’on réponde à un cahier des charges bien précis. Si vous voyagez et ne communiquez qu’à 4 motards au maximum (en petit groupe) alors foncez. C’est sans aucun doute le meilleur intercom moto de marque pour cet usage la.

Full duplex, il permettra à tout le monde de communiquer de manière intelligible et avec une distance de communication de moto à moto vraiment bonne.

Si par contre vous ne voyagez qu’en duo, ou en groupe de plus de 4 motards nécessitant un réseau maillé, il ne sera pas le plus indiqué. Dans ces 2 cas bien précis il vaudra mieux se tourner vers un Freecom 2+ moins cher, ou un Cardo Packtalk plus cher mais aussi plus performant.

L’intercom utilisé durant ce test :