Cardo PackTalk Black : test complet et avis

Le Cardo Packtalk Black est l’ultime évolution des intercoms haut de gamme de chez Cardo pour 2020. Comme évoqué dans un article précédent, le modèle Black est une évolution du Bold qui se distingue par 3 points principaux :

  • Une coque entièrement noire
  • Des oreillettes JBL 45mm (au lieu de 40mm sur les modèles actuels type Freecom 4+)
  • Une garantie 3 ans (au lieu de 2 ans habituellement)

Disposant à la fois de la possibilité de converser à 15 motards via le protocole DMC et de l’audio multicanal permettant d’avoir plusieurs sources sonores en parallèle, cet intercom haut de gamme de chez Cardo tient-il ses promesses ? Vaut-il le coup si on possède déjà un modèle Bold ? Réponse dans les lignes ci-dessous !

NDLR : L’intercom de ce test nous a été fourni gracieusement par la société Tecnoglobe et nous les remercions pour leur confiance. Ce test n’a fait l’objet d’aucune rémunération et Moto-intercom.net est libre de parole.

LE CONTENU DE LA BOITE

Dans la boite, on y retrouve tout le nécessaire pour installer l’intercom aussi bien sur un casque intégral qu’un jet.

Contenu de la boite du Cardo Packtalk Black

On dispose de 2 socles pour attacher le Paktalk Black au casque. Soit une pince, soit un support autocollant 3M universel. Notez également que le micro et les oreillettes peuvent être remplacées facilement s’ils venaient à défaillir.

Comparaison des oreillettes JBL. A gauche le modèle 40mm et à droite les 45mm exclusives au modèle Black.
A gauche, les oreillettes JBL 40mm que vous retrouvez sur le Bold ou le Freecom 4+. A droite, les nouveaux modèles 45mm.

Les nouvelles oreillettes JBL 45mm sont vraiment très grosses ! Cela pourrait d’ailleurs vous poser quelques soucis lors de l’installation. Cela tombe bien, on en parle tout de suite !

INSTALLATION DE L’INTERCOM Cardo PackTalk Black :

L’installation du haut de gamme de chez Cardo pourrait vous donner du fil à retordre au niveau des nouvelles fameuses oreillettes JBL 45mm. Ces dernières sont plus grosses que les logements qui se trouvent dans les 3 casques que j’ai à la maison. Il faudra donc, pour pouvoir les fixer, utiliser une réhausse en velcro double face fournie dans la boite. L’opération n’a rien de sorcier mais cela rapproche les oreillettes de vos oreilles.

Les oreillettes JBL45mm sortent du logement prévu initalement pour les oreillettes
Les oreillettes JBL45mm sont imposantes.

Pour peu que les mousses de votre casque soient un peu tassées, vous allez ressentir les oreillettes sur le côté de votre casque et cela peut vous provoquer une gêne sur les longues journées de moto. Cela dépendra donc de votre casque et de votre morphologie mais il est bon de le signaler. Pour finir sur ce chapitre, les oreillettes JBL en 40mm, elles, rentrent bien dans les logements. Au chausse pied, mais elles s’installent convenablement !

Pour le reste RAS, l’intercom s’installe sans aucun souci. Les câbles sont de bonne facture et avec assez de longueur pour bien circuler dans votre casque.

Appairage des intercoms

L’application Cardo Connect disponible pour android et iPhone rend la configuration et l’appairage vraiment facile. Que votre compagnon de route soit équipé d’un appareil de chez Cardo ou d’une autre marque, la connexion se fait en un clic.

Si vous n’avez pas votre mobile à disposition, un guide rapide (fourni avec tous les intercoms de chez Cardo) vous rappelle les combinaisons de touche pour appairer voter intercom.

ERGONOMIE DE L’INTERCOM Cardo PackTalk Black :

Manipuler le Packtalk Black est comme sur les modèles précédents un vrai bonheur. La molette latérale est accessible et permet très facilement de jouer avec le volume.

Gros plan sur les boutons du Packtalk Black avec son antenne déployée

Les 3 boutons principaux permettent également de lancer la musique, des appels ou une communication intercom. Cela étant, on prendra surtout l’habitude d’utiliser les commandes vocales ou l’application mobile.

Vue du dessous du Cardo Packtalk Black
La recharge peut s’effectuer en roulant. Le capuchon situé sur le dessous est pratique et bien étanche.

La recharge de l’intercom se fait par le dessous via une prise USB protégée par un capuchon en caoutchouc. A ce propos, il est bon de noter que le Packtalk Black est certifié IP67. Bien que pendant la durée de l’essai je n’ai pas été confronté à la pluie, j’ai beaucoup roulé avec le Bold et je peux attester qu’il résiste parfaitement aux intempéries.

PERFORMANCES DU Cardo PackTalk Black

N’y allons pas par quatre chemins : le Packtalk Black est un intercom très performant. La qualité des oreillettes est tout bonnement excellente et ravira les amateurs de musique. Les conversations sont crystallines et l’intercom augmente de lui-même le volume sonore en fonction du bruit ambiant. Ainsi, sur autoroute, vous pourrez converser à 130km/h, ou plus, sans aucun souci.

J’apprécie énormément le fait de pouvoir régler les différents niveaux de volume en fonction des sources via l’application. Cela vous permet, par exemple, de converser et d’écouter la musique au volume sonore qui vous sied le mieux.

Contrôle des différents niveaux de volume via l'application Cardo Connect
Avec l’application Cardo Connect, on peut régler facilement le volume des différentes sources sonores

La portée réelle entre 2 intercoms est annoncée pour 1600m. Dans la réalité des faits, comme toujours, on est bien loin de ces valeurs qui doivent être mesurées dans des conditions de laboratoire. Lors de l’essai, j’étais connecté avec un autre Cardo Smartpack pour lequel Cardo annonce une portée de 1600m également.

En mode DMC, dans un environnement dégagé et uniquement séparés par des voitures, avec la petite antenne déployée, j’estime la portée à 700/800m grand maximum en ligne droite. Dès que des virages/obstacles vous séparent alors la portée s’effondre comme sur n’importe quel intercom. Bien que ce résultat semble mauvais par les chiffres, dans la réalité, la portée est confortable.

Elle n’explose pas les performances d’intercoms “moyen de gamme” en Bluetooth mais lui est légèrement supérieure. Cela nous amène donc à nous poser la question : le DMC vaut-il le coup ? Est-il à ce point supérieur au bluetooth ?

Bluetooth ou DMC ?

Le principal avantage de la connexion en DMC est de vous permettre de converser en groupe de motards. En créant votre groupe privé, le logiciel de Cardo gère tout seul le réseau maillé et vous permet de discuter confortablement à 15 motards.

La connexion en DMC ou bluetooth que ce soit avec un intercom Cardo ou d’une autre marque est simplissime.

Le bluetooth, lui, vous permet de converser au maximum à 4. Et encore, pour ceux qui ont déjà expérimenté, il suffit qu’un membre du groupe perdre la connexion pour que tout le monde ne soit plus relié ensemble.

Le DMC, lui, gère comme un grand cette problématique et vous n’avez pas à vous soucier d’une personne dans le groupe qui perdrait le réseau. La contrepartie de cette technologie est qu’elle impacte plus fortement la batterie de votre intercom.

AUTONOMIE

En mode bluetooth, vous pourrez sans aucun problème faire une grosse journée de moto avec le guidage du GPS. Il faudra recharger le soir à l’hôtel mais le Packtalk Black tiendra la charge.

En DMC par contre, dans les mêmes conditions, il faudra jouer un peu plus à l’économie. A l’instar des Sena 50R et S le Packtalk Black arrivera en panne sèche après 8 à 9h d’utilisation intense. L’utilisation du réseau maillé est donc bien plus énergivore. Cela étant dit, vous avez la possibilité de recharger l’intercom en roulant ou bien encore de l’éteindre lors de la pause repas.

Le Packtalk Black monté sur un casque intégral X Lite Ultracarbon

On espère que, pour les prochaines générations d’intercom haut de gamme, aussi bien Cardo que Sena feront le nécessaire pour parfaire l’autonomie de leurs intercom haut de gamme pour les gros rouleurs.

RADIO FM ET MUSIQUE

Le Packtalk Black vous offre la possibilité de mémoriser 6 stations radio FM, avec une fonction RDS. La qualité de la réception est plutôt correcte et n’appelle pas à la critique.

Cependant, vous profiterez au maximum des performances des JBL 45mm en écoutant la musique via, par exemple, Spotify. Les basses sont bien profondes et un équaliseur intégré à l’application vous permettra de modifier le son selon vos préférences. Ceux qui aiment le gros son pourront même utiliser le mode “Bass Boost” qui agira comme un loudness sur votre ampli de maison.

A gauche le Cardo Packtalk Black et à droite le plus ancien Smartpack
A gauche le Black, à droite l’ancien modèle Smartpack.

Toujours à propos de la musique, sachez qu’en Bluetooth vous aurez la possibilité de partager votre flux audio en un clic via l’application. Cette fonction est opérante si vous êtes en DMC mais il va falloir utiliser une méthode un peu tarabiscotée !

Tout d’abord, appairer les 2 Packtalks en bluetooth, puis, basculer en mode DMC. Le bluetooth et le DMC fonctionnent indépendamment en quelque sorte. Il en est de même si vous avez une moto avec un tableau de bord connecté (type les nouvelles GS ou les KTM 1290 Adventure). La connexion avec l’écran se fera en bluetooth et vos communications en DMC. Pas simple tout ça !

Commandes vocales

Comme tout intercom haut de gamme, vous avez la possibilité de piloter votre Black à la voix. Comme d’habitude chez Cardo, les commandes vocales répondent bien et offrent plus de latitude que chez Sena ou il faut donner l’ordre “exact” pour que l’intercom réponde.

En plus des habituelles fonction de décroché de communication à la voix ou de pilotage de la musique, vous pourrez également appeler Siri ou “Ok Google” pour donner des instructions à votre mobile.

Tarifs constatés

Nous sommes sur le top du top et le haut de gamme se paie toujours cher. Comptez donc environ 350€ pour aquerir le Packtalk Black.

CONCLUSION

Dois-je remplacer mon Packtalk Bold par un modèle Black ?

De mon point de vue, absolument pas. Si vous voulez upgrader votre Bold, achetez plutôt une paire d’oreillettes JBL vendues en kit sur le site de Cardo.

Vous pourrez trouver le Cardo PackTalk Black au meilleur prix en cliquant sur le bouton ci-après :

Intercom Cardo PackTalk Black
  • Ergonomie
  • Installation
  • Performance
  • Autonomie
  • Prix
4.1

Résumé

Ultime évolution plutôt que réelle révolution, le Packtalk Black est un excellent intercom haut de gamme. Ses oreillettes JBL45mm font merveille mais pourraient vous gêner en fonction de votre casque et/ou de votre morphologie sur les grandes journées de road trip où l’on garde le casque sur la tête pendant des heures.

La connexion avec le réseau DMC bien qu’énergivore fonctionne à merveille et ne montrera ses limites qu’aux gros rouleurs en groupe. On apprécie la qualité sonore de cet intercom et les nombreuses possibilités de réglage des sources sonores facilitées par une application Cardo Connect intuitive. Cette appli vous permettra d’accéder à toutes les fonctions du Packtalk Black sans avoir à utiliser les boutons sur l’intercom. Les commandes vocales vous permettront aussi de piloter facilement le Packtalk Black. 

C’est donc un excellent appareil que l’on conseillera bien volontiers aux motards voulant disposer de ce qui se fait de mieux sur le marché en 2021 chez Cardo.