Comment réaliser l’hivernage de sa moto en 8 étapes

La belle saison est passée et peut être comme une bonne partie des motards de France et de Navarre, vous allez réaliser l’hivernage de votre moto. Il est important de prendre un peu soin de sa moto pour la préparer à l’hiver quand on ne l’utilise pas. En effet, si vous ne préparez pas votre véhicule il va se dégrader. Et malheureusement pour vous, encore plus vite que vous ne le pensez… Rouille, fuites, batterie à plat et j’en passe. Une petite heure de votre temps peut vous faire économiser bien des soucis. Voyons tout de suite quelles sont les étapes pour réaliser un bon hivernage de votre machine.

Que faire pour hiverner sa moto ?

Nous allons effectuer les taches suivantes :

  1. Faire le plein de carburant à ras bord
  2. Nettoyage complet de votre moto
  3. Passer la moto au WD40
  4. Surgonfler ses pneus
  5. Graisser sa chaîne
  6. Utiliser un chargeur de batterie
  7. Entreposage de la moto
  8. Bacher la moto

Faire le plein de carburant :

Votre réservoir est probablement en métal. Pendant les longs mois d’hiver, si vous n’utilisez pas votre moto, les parties du métal qui se trouvent à l’air libre vont commencer à s’oxyder. De la rouille va se former dans votre réservoir.

Si cette rouille se retrouve dans le carburant, elle va ensuite encombrer les filtres à essence très rapidement. Pour se prémunir c’est tout simple : Faites le plein à ras bord !

Avoir une moto propre :

La bécane, c’est comme son slip. Avant de le ranger dans la pile, on le nettoie. Je vous invite donc à bien nettoyer votre moto. Si vous n’êtes pas du type maniaque, c’est à ce moment que vous devrez vous forcer à l’être. Quand les moustiques restent collés trop longtemps, ou quand les projections de goudrons se mettent à sécher, et bien il devient de plus en plus difficile de les enlever.

Nettoyez donc entièrement votre deux roues. Au karcher, à l’éponge, avec des lingettes : peu importe. De plus, quand au printemps prochain vous retrouverez votre belle, vous aurez plaisir à la retrouver toute clinquante.

La recouvrir d’une couche de WD40 :

Le WD40 est réellement un produit miracle. Pas cher, une fois votre moto propre et sèche, vous allez l’utiliser sur toutes les surfaces :

  • Métal
  • Plastique
  • Selle
  • Roulements de roue avant et arrière
  • Joints spy
  • Câble d’embrayage

Pour l’étaler sur toutes les parties de carrosserie, utilisez un simple chiffon microfibre.

Surgonfler ses pneus :

Durant les longues périodes d’immobilisation, votre pneu va avoir tendance à se dégonfler. Mais le réel problème est qu’un plat risque d’apparaître sur votre gommard.

En effet, les carcasses des pneus peuvent prendre la forme du sol. Du coup, vous vous retrouvez avec une moto aux réaction bizarre, un guidon qui vibre et des sensations pas rassurantes. Pour se prémunir, ajoutez un petit peu plus de pression que d’habitude dans vos pneus.

Une motoneige

Il existe bien d’autres solutions pour rouler l’hiver !

Graisser sa chaîne :

La chaîne est une pièce de métal très sensible. Un bon entretien peut considérablement rallonger la durée de vie de votre kit chaîne (le doubler voir le tripler si vous conduisez de manière douce.)

Pour les plus maniaques, je vous invite en premier lieu à nettoyer entièrement la chaîne avec par exemple du pétrole désaromatisé. Cela va dégraisser complètement votre chaine sans bouffer les joints toriques. Puis, passez une bonne dose de lubrifiant chaîne spécial moto. Vous éviterez ainsi la formation de rouille et de points durs.

Maintient de la batterie en charge :

Votre batterie va se décharger pendant l’hiver. Si vous la laissez connectée, ou si vous n’utilisez pas un chargeur intelligent il y a fort à parier pour qu’elle rende l’âme. Une batterie neuve de moto c’est 100€. Un chargeur intelligent de qualité c’est beaucoup moins cher.

Pour ma part, j’utilise depuis des années un Optimate 4 :

Optimate 4 Chargeur de batterie pour voiture et moto 12 V 1 A – 2017
  • Utilisation : intérieur/extérieur (température minimale -40 °C).
  • Entrée : mondiale (100-240 V, 50-60 Hz), grande efficacité (listé CEC), complet sous emballage d'origine.

Ce dernier va maintenir votre batterie en vie et la préserver. C’est enfantin à monter et à utiliser. Pour les gens comme moi qui l’utilisent à longueur d’année, on a même la possibilité de monter des cosses à branchement rapide.

Pour les motards ayant moins de budget, des modèles premier prix peuvent aussi faire l’affaire :

Promo
BLACK + DECKER BD 0690103 BDV090 Battery Charging and Charging Maintainer, 6 V and 12 V
  • Mainteneur de batterie pour utilisation sur les systèmes de batteries 6V et 12V. Charge batteries de 6 volts et 12 volts AGM, GEL et HUMIDE
  • Connexion facile à la batterie du véhicule à l'aide des pinces de batterie incluses, bornes de joint torique

Batterie Lithium

Attention, si vous avez une batterie au Lithium, le chargeur de batterie devra être spécifique. Renseignez vous bien avant tout achat.

Entreposer sa moto :

Si vous avez une béquille centrale utilisez la. C’est toujours un point de contact en moins avec le sol pour vos pneus. Vous éliminerez donc le risque de plat.

Si vous êtes équipés, montez votre machine sur des béquilles atelier. Cette solution est vraiment géniale car elle préserve entièrement vos gommards. Au prix des pneus, si on peut les faire durer plus longtemps c’est toujours bien !

Bacher la moto :

Dernière étape, on recouvre la moto d’une bache. Si votre moto dort dehors, alors mettez le prix dans une bonne housse étanche. Si votre moto dort en intérieur, une bache premier prix fera très bien l’affaire. Elle permettra surtout d’éviter les dépots de poussière sur votre machine.

Votre bache doit être respirante pour éviter la formation de condensation, puis de rouille

Derniers conseils pour la route :

Dans l’absolu, il est conseiller de faire un peu tourner sa machine pendant l’hiver. Cela fait du bien à la mécanique et à toute les pièces en mouvement. Si vous ne voulez pas rouler, essayez au moins de la faire tourner jusqu’à chauffer le moteur. Egalement, si votre moto est à même le sol, faites tourner les roues pour éviter le plat sur les pneus. Revérifiez la pression et si il en manque faites le nécessaire.

Cet article se termine, vous êtes désormais en possession de toutes les informations pour prendre soin de votre machine. N’oubliez pas, le soin que vous allez apporter à votre moto, c’est autant de soucis en moins que vous allez avoir dans le futur. N’oubliez pas non plus de ranger votre intercom avec tout ses fils pour le retrouver au printemps prochain 🙂

Et, si vous avez aimé cet article, diffusez le !

Comment réaliser l’hivernage de sa moto en 8 étapes
Notez cet article