fbpx

Freedconn tcom-sc : test et avis

Le Freedconn Tcom-sc est un intercom moto vraiment pas cher que l’on retrouve dans les bestsellers d’Amazon. Comme tous les intercoms chinois, il est construit sous plusieurs marques comme UPHIG ou Boblov. C’est le même produit rebadgé par les marques d’électronique que l’on retrouve sur AliExpress. Pour environ 45€ l’unité, que vaut cet intercom bluetooth low cost ? J’ai profité du temps magnifique qui nous était offert en ce mois de Mars, pour partir 4 jours avec mon ami Adrien, entre le Verdon et les Cevennes. Tous deux équipés d’un FreedConn T-com-sc, nous avons pu nous faire un avis sur ce matériel. Compte-rendu dans les lignes qui suivent !

LE CONTENU DE LA BOITE

La boite du Tcom-sc est joliment packagée. L’intercom est bien protégé et emballé. A l’intérieur, on y trouve :

  • Un manuel utilisateur en anglais
  • 2x Intercom moto bluetooth Freedconn Tcom-sc
  • 2x Fixations en plastique avec 2 vis chacune
  • 2x Clés allen
  • Diverses fixations adhésives pour les oreillettes
  • 2x Câble USB pour le chargement (adaptateur secteur non fourni)
  • 2x Microphone avec tige rigide et bonnette pour casque jet/modulable
  • Dimensions : 20,6 x 14,8 x 5,8 cm
  • Poids : 45 grammes

J’ai également dégoté sur le net une vidéo en Anglais qui vous montre le contenu de la boite ainsi que l’installation :

Le manuel utilisateur en Anglais est disponible en cliquant sur ce lien.

INSTALLATION DE L’INTERCOM Freedconn tcom-sc :

Le clips de fixation du Freedconn tcom-sc est plutôt du style fragile. En plastique, plutôt fin, il n’inspire pas la solidité. Malheureusement, il n’y a pas que le système de fixation qui ne respire pas la grande qualité, l’intercom lui-même, dans son ensemble, parait assez fragile. M’est d’avis que si vous le manipulez avec un peu trop d’ardeur une fois les gants enfilés, il risque d’y avoir de la casse.

Quand on vient le loger sur son emplacement, la tige en plastique qui le maintient joue bien son rôle mais est plutôt fine. Il faudra donc faire attention quand on installe ou retire le Freedconn Tcom à ne pas casser cette pièce.

L’intercom est livré avec un micro tige rigide qui conviendra à toutes les personnes avec un casque jet ou un modulable, mais sera assez peu ergonomique si vous avez un casque intégral.

L'intercom bluetooth moto Vnetphone V8 BT

Les oreillettes sont de taille standard et viennent se loger dans les emplacements du casque facilement. L’ensemble micro-oreillettes vient se brancher en dessous de l’intercom ce qui est toujours une bonne idée pour protéger les connectiques de la pluie.

Procédures pour appairer le Freedconn T-COM SC

Pour appairer deux intercoms Freedconn tcom-sc entre eux :

  1. Placez les deux modules côte à côte.
  2. Appuyer 8 secondes sur le bouton d’allumage du premier intercom
  3. Appuyer 8 secondes sur le bouton d’allumage du second module
  4. Normalement, les leds bleue et rouge clignotent
  5. Faites un appui court sur le bouton d’allumage d’un des deux intercoms
  6. L’appairage est effectué.

Pour appairer l’intercom à votre téléphone, il suffit de maintenir le bouton d’allumage pendant 8 secondes. L’écran LCD indique alors “Pairing” et apparait sous le nom T-COM sur votre téléphone. La connexion en bluetooth est instantanée et ne nécessite pas de code.

ERGONOMIE DE L’INTERCOM Freedconn Tcom-SC:

Le Freedconn TCOM-SC possède une molette facilement manipulable avec des gants, qui permet de faire de multiples choses. Initiée par Sena, la molette de contrôle semble s’imposer petit à petit dans le monde des systèmes de communication pour moto.

Les 3 boutons de l'intercom moto bluetooth Freedconn T-com SC

Cet intercom possède 3 boutons :

  • Marche/Arrêt
  • Un gros bouton central multifonction
  • Une molette

Le bouton central multifonction permet entre autre de décrocher ou de rejeter un appel téléphonique. Vous pouvez également rappeler le dernier numéro en faisant un appui de 2 secondes.

Il permet également de sélectionner les différentes fonctions de l’appareil à savoir, si vous souhaitez écouter la musique depuis votre téléphone, ou bien encore la radio.

La molette permet de faire varier le volume des oreillettes si vous maintenez un appui long. Sinon, elle peut servir entre autre à changer les stations de radio.

Enfin, on notera la présence d’un petit écran LCD qui donne quelques informations qui peuvent être utiles comme le niveau de batterie, la station de radio écoutée, quand l’intercom est en mode appairage et enfin quand les intercoms sont connectés entre eux. L’ergonomie est simple mais plutôt convaincante. Il reste une question sans réponse : qui est ce “Louis” qui s’affiche sur l’écran LCD !!

PERFORMANCES DU Freedconn T-com-sc:

De moto à moto, nous avons pu communiquer jusqu’à 400/500 mètres sans obstacles avec cet intercom. Donné pour 800 mètres, encore une fois les chiffres sont exagérés. Si vous êtes éloignés sur des routes sinueuses, le signal se dégradera assez vite.

Il est à noter que cet intercom peut être appairé avec 3 modules maximum. Cependant, il n’est possible de parler qu’à 2 simultanément. Le Freedconn Tcom-SC se destine donc à un usage Moto/Moto ou bien encore Motard/Passager(e). Le Freedconn n’est d’ailleurs pas full Duplex. Si vous souhaitez parler au passager et écouter le GPS, il faudra alors permuter systématiquement, ce qui, vous en conviendrez, est pénible. C’est pour moi le gros défaut de cet appareil qui le rend désagréable à utiliser dans des conditions de voyage même à 2… Cela détériore l’ergonomie et c’est dommage.

Bien aidé par la bulle de la GS et mon casque intégral, il est possible d’entendre les instructions du GPS jusqu’à 110km/h. Si, par contre, vous roulez en roadster, ou bien avec un casque jet, je pense que passé 90km/h il sera difficile d’avoir une conversation audible. La qualité de la communication n’appelle à aucune critique en particulier, quand les intercoms sont dans leur rayon d’action, on entend distinctement. De même, les communications téléphoniques sont très bonnes.

La radio FM n’est pas d’une grande qualité, et ne possède pas de fonction RDS. Il n’est pas possible également de piloter le téléphone que ce soit un Android ou un iPhone à la voix. Il faudra donc systématiquement appuyer sur les boutons de l’intercom pour toutes les actions.

AUTONOMIE

L’autonomie est plutôt moyenne. Le Freedconn T-COM SC tiendra une journée de moto mais pas beaucoup plus. J’ai également lu que parfois, sur certains intercoms, l’autonomie pouvait être fluctuante. Comme tous les produits industriels un peu bas de gamme, on peut avoir des bonnes comme des mauvaises surprises.

CONCLUSION

Vous pourrez trouver les différentes déclinaisons du Freedconn tcom-sc sur Amazon en cliquant sur le bouton ci-après.

LA NOTE FINALE

Freedconn T-Com-SC
  • Ergonomie
  • Installation
  • Performance
  • Autonomie
2.8

Résumé

Le Freedconn T-Com-SC ne fait pas de miracles. C’est un intercom low cost plutôt basique. Il conviendra principalement aux motards à la recherche d’un intercom très simple, ne voyageant pas en groupe, et disposant d’un petit budget.

Son système d’attache fragile, ainsi que sa conception au rabais en font un appareil qu’il faudra manipuler avec précaution. On apprécie tout de même l’effort porté à l’ergonomie avec la molette de contrôle, et le bouton central qui fait le job. Pour un prix équivalent, on préférera le BT-S3 qui le surpasse quasiment en tout point.