Monimoto 7 : test du traceur GPS discret qui veille sur votre moto

Peut-être possédez-vous un Honda X-ADV, PCX 125, Yamaha TMAX, Honda Africa Twin  ou bien encore un Honda Forza 125 ? Félicitations, vous avez dans votre garage l’un des cinq modèles de deux roues les plus volés en France en 2021. Face à ce fléau qui ne cesse de grandir, la nullité des enquêtes de police et une justice toujours plus laxiste, garder un œil sur notre moto ou notre scooter est devenu essentiel. D’autant plus que, vous l’aurez également remarqué, les prix de nos véhicules ont explosé.

Attacher sa moto à un point fixe est impératif mais, malheureusement, cela ne suffit pas toujours. C’est pourquoi posséder un  traceur GPS sur sa moto est pertinent. Monimoto est une société lituanienne spécialiste dans ce genre de matériel. J’ai eu l’occasion de tester le Monimoto 7 sur ma KTM pendant un peu plus d’un mois pour me faire un avis. Dans ce test, je vais tenter de répondre à la plupart des questions que vous pourriez vous poser et vous donner un avis objectif.

Monimoto 7 Traceur GPS Moto
Contenu de la boite du Monimoto 7

Ce traceur GPS se présente comme une boite en plastique noir, étanche, sobre aux dimensions contenues.

Dans la boite, on trouve :

  • Un Traceur GPS Monimoto 7 avec sa carte SIM
  • Une clé de proximité à accrocher à son porte-clés ou à glisser dans son blouson
  • 2 colliers cerflex noirs
Les deux piles AA sont fournies ainsi que la carte SIM qui permet de localiser votre traceur.

Installation du Monimoto 7

La principale crainte que l’on peut avoir avec ces appareils est qu’ils vident la batterie de notre moto. Ici, pas de crainte à avoir, le Monimoto fonctionne avec 2 piles AA et offre une autonomie plus que confortable allant de 6 mois à 1 an d’utilisation en fonction de la fréquence à laquelle vous le sollicitez. Ce qui consomme excessivement de la batterie est le mode « alerte »  avec le suivi GPS de votre véhicule. Si vous ne le déclenchez pas par erreur en permanence, alors, la batterie durera longtemps.

La seconde crainte que l’on peut avoir est la complexité d’installation sur un faisceau électrique. Encore une fois, la société lituanienne balaie ce souci d’un revers de main. Le Monimoto peut être fixé n’importe où sur votre moto à l’aide de colliers cerflex.

Du fait de sa relative compacité, vous pourrez le planquer, par exemple, sous le réservoir ou plus simplement sous votre selle, dans la trousse à outils. La place dévolue sous la selle des motos modernes est de plus en plus limitée mais nul doute que le Monimoto s’y glissera sans trop de soucis.

Bref, pas besoin d’être bricolo ou mécano pour l’installer !

configuration du traceur GPS

Une nouvelle fois, pas besoin d’être technicien. Une fois les piles dans leur logement, on télécharge l’application mobile compatible Android et iPhone.

L’application nous guide de manière intuitive. Il faut, en premier lieu, utiliser le bluetooth pour réaliser la connexion initiale. On passe ensuite d’écrans en écrans pour, au final, se trouver sur un tableau de bord sobre. Passée l’installation, le bluetooth n’est plus nécessaire car la liaison se fera via le GSM.

Le tableau de bord de l’application nous donne le niveau de batterie de l’appareil, son statut ainsi que le journal des évènements.

Par défaut, toutes les 24h, votre téléphone vous enverra une discrète notification vous signalant que le Monimoto 7 est prêt.

Ecran d'accueil de l'application Monimoto

Abonnement

Vous vous en doutez, pour que le traceur fonctionne avec la carte SIM, c’est que derrière se cache un abonnement.

De base, 2 mois de service sont offerts à l’achat du Monimoto 7. Il faudra ensuite payer un abonnement mensuel de 36€/an (39€ à partir de Mars 2022).

Cela revient à 3€/mois pour garder un oeil sur sa moto. C’est un tarif que je trouve, pour ma part, très raisonnable. Quand on voit qu’une GS 1250 coûte, toute option, pas loin de 24k€, ou qu’un T Max tourne autour des 12500€, on peut se dire que le prix de l’abonnement en rapport du service rendu est raisonnable.

Le role de la clé de proximité

Le principe de fonctionnement du traceur est assez simple. Vous portez sur vous (blouson ou porte-clés) une clé de proximité. Quand cette dernière est proche du traceur, alors, ce dernier comprend que vous allez utiliser votre moto et désactive les alertes.

En revanche, si votre moto est redressée ou déplacée, le traceur va comprendre qu’il y a un problème.

Fonctionnement du système d’alerte

Dans un premier temps, le traceur GPS va vous appeler sur votre mobile. Si vous voyez apparaitre un numéro lituanien, alors, c’est mauvais signe. Rien ne sert de répondre à cet appel, il est juste là pour vous signaler que le traceur GPS a détecté du mouvement. En parallèle, une notification sur votre téléphone vous signale un problème.

Tout se passe ensuite dans l’application.

Le statut de votre application est passé de « Prêt » à « Alerte ». Dans le journaux des évènements, on nous informe que le traceur va tenter de récupérer la position GPS pour pouvoir lancer, si le signal le permet, le suivi en direct.

Selon votre localisation, cela peut aller plus ou moins vite mais j’ai constaté qu’en moins de 2 minutes, le suivi de position était disponible via Google Maps. Le point rouge vous signale où se trouve le traceur, le point bleu votre localisation.

La précision est d’environ une dizaine de mètres ce qui est largement suffisant pour repérer sa moto ou son scooter.

Une fois votre deux roues retrouvé et que la clé de proximité détecte le traceur, alors, le Monimoto retourne a son état initial « Prêt ».

Que faire en cas de vol de votre moto ?

Le système socialiste Français est conçu très largement pour protéger la chance pour la France ou l’étudiant ingénieur qui vient de vous « emprunter votre moto ». Il est donc malheureusement impossible de résoudre le problème soi-même.

Aussi, grâce au suivi GPS de votre traceur, vous allez pouvoir communiquer la position de votre moto aux forces de l’ordre. L’avantage est que d’avoir la position de votre véhicule permet d’aller vite et de résoudre une affaire rapidement. C’est pourquoi nos chers amis Policiers ou Gendarmes ne devraient pas renier devant ce bon point leur permettant d’augmenter artificiellement leurs tableaux statistiques.

Limites du système

Comme énoncé dans le chapitre précédent, la rapidité d’intervention des forces de l’ordre est primordiale en cas de vol. Par ailleurs, le traçage fonctionne grâce aux coordonnées GPS. Si votre moto vient à être stockée dans un garage, il est possible que le signal ne soit plus détecté.

Le mot d’ordre est donc rapidité.

Par ailleurs, le système de traçage GPS étant consommateur de batterie, veiller au niveau de batterie du traceur est donc important. Il sera dommage qu’en cas de besoin votre Monimoto 7 tombe en rade de pile.

Avantages du Monimoto 7

La discrétion de ce traceur GPS est, à mon avis, sa principale qualité. Pour autant, pour d’autres motards, cela sera un défaut. Il existe sur le marché des traceurs qui vous indiquent toutes sortes d’informations : votre parcours, la vitesse moyenne/max, votre angle maxi et tout un ensemble de choses qui pour certains sont importantes et pour d’autres, comme moi, parfaitement inutiles.

En mettant de côté les fonctionnalités non nécessaires, le Monimoto 7 se concentre sur sa discrétion et sa fiabilité.

Tarif et disponibilité

Vous pouvez trouver le Monimoto 7 pour 200€ sur Motoblouz en suivant ce lien :

Monimoto 7 traceur GPS Moto
  • Prix
  • Installation
  • Efficacité
4.5

Résumé

Pour conclure, le Monimoto 7 est un appareil discret qui va à l’essentiel. Ne pompant pas votre batterie et ne nécessitant aucune compétence pour être installé, il est à la portée de tous. D’un prix correct, avec un abonnement annuel raisonnable, facile à configurer et discret dans son utilisation, il sait se montrer efficace en cas de vol de votre moto.

Pour autant, si le pire devait arriver, il faudra agir vite en prévenant les forces de l’ordre et avant que votre bien soit désossé dans une cave. Le suivi GPS en direct, ou toutes les 5 minutes, vous permet de garder un œil sur votre deux roues le temps de le récupérer.

Vu l’inflation du prix de nos motos et scooters, c’est un accessoire dans lequel il n’est pas futile d’investir. Je ne peux donc que vous le recommander.